UFC-Que Choisir Alès

VOTRE ARGENT

EST- CE DANGEREUX DE DONNER SON R.I.B ??

Raphaël Bartlomé, juriste à l’UFC-Que Choisir, répond à

vos questions.

« Je vends un objet sur eBay et l’acheteur, à l’étranger, me réclame mon relevé RIB ou mon IBAN pour procéder à un virement. Est-ce que je cours un risque en lui communiquant ces informations ? »
TONY, 29 ANS, PARIS XIXe.

« Non. La simple détention d’un relevé d’identité bancaire ou d’un IBAN ne permet pas de débiter votre compte. Uniquement de le créditer. La simple possession de ces informations ne vaut pas une autorisation de prélèvement SEPA ( NDLR : Single Euro Paiement Area). Le seul risque de fraude qui pourrait exister est très isolé. Il consisterait à falsifier un titre interbancaire de paiement (TIP) en y inscrivant vos coordonnées bancaires. Mais dans une pareille hypothèse, le consommateur victime de l’arnaque peut prendre contact avec sa banque. Il a treize mois pour contester le débit, et la loi impose à la banque de recréditer son compte. Pour effacer toute crainte, le vendeur eBay peut utiliser des services de paiement en ligne comme PayPal ou Skrill. L’avantage, c’est qu’on ne donne pas son numéro de compte, mais le revers, c’est qu’ils facturent souvent des frais. Si vous vous faites payer par chèque, il faut bien attendre dix jours après le crédit de la somme sur votre compte car, dans ce délai, la banque a toujours la possibilité de contre-passer le chèque. Un virement présente l’avantage d’être définitif. »

Même catégorie

PHISHING

PHISHING

6 février 2017
MOBILITÉ BANCAIRE

MOBILITÉ BANCAIRE

5 février 2017
MOBILITÉ BANCAIRE

MOBILITÉ BANCAIRE

2 février 2017