UFC-Que Choisir Alès

SANTE

CONTRE LA TOUX, LA PLUPART DES MÉDICAMENTS SONT A ÉVITER

 medicine-296966_640

Plus de la moitié des produits sans ordonnance que nous avons étudiés sont inutiles ou présentent plus de risques que de bénéfices !

Vous toussez ? En l’absence de signes alarmants (fièvre élevée, difficultés respiratoires, gênes importantes…), inutile d’aller chez le médecin. Et pas la peine non plus de courir à la pharmacie acheter un sirop ou des comprimés contre la toux : la plupart sont inutiles – quand ils ne sont pas carrément à proscrire en raison d’un rapport bénéfice-risque défavorable !

C’est ce qui ressort de notre étude, publiée dans le numéro de novembre 2015 de 60 Millions de consommateurs, et dans laquelle nous avons évalué trente-sept antitussifs vendus en automédication.

Trois produits devraient être retirés du marché

Nous avons ainsi trouvé des médicaments dont la formulation est aberrante. C’est le cas des comprimés Néo-codion et du sirop Rhinathiol, vendus contre la toux sèche, qui contiennent des principes actifs à action contradictoire : un ingrédient de la formule agit contre la toux sèche quand un autre favorise l’expectoration !

Ces deux médicaments devraient être retirés du marché, tout comme le sirop Thiopectol dont le degré d’alcool est trop élevé.

Contre la toux grasse, aucun médicament n’est

recommandé

Nous ne pouvons par ailleurs recommander aucune des treize spécialités pharmaceutiques destinées au traitement de la toux grasse que nous avons évaluées. Qu’il s’agisse d’expectorants ou de fluidifiants, et quel que soit le principe actif incorporé, elles ne font pas la preuve de leur efficacité, au regard de leur composition.

Heureusement, dans leur grande majorité, ces médicaments n’exposent pas à des effets indésirables sérieux, même s’ils peuvent provoquer des troubles du système digestif.

Sachant qu’une toux grasse participe à la guérison du malade grâce à l’évacuation du mucus, il est préférable d’attendre qu’elle passe d’elle-même.

Contre la toux sèche, au mieux, l’efficacité est très

modeste

De même, une toux sèche banale évolue le plus souvent en une toux grasse, jusqu’à la guérison totale. Au mieux, les comprimés ou sirops d’automédication serviront de traitement d’appoint pour une courte durée.

D’après notre étude, les meilleurs présentent une efficacité très modeste, et leur prise peut s’accompagner de manifestations indésirables diverses (somnolence, par exemple) et plus ou moins fréquentes selon le type de principes actifs.

Le pire et le meilleur sous une même marque

Si vous tenez vraiment à utiliser ce type de produits d’automédication, il faudra choisir en fonction du principe actif qui entre dans la formule, et ne pas vous fier au nom de marque.

En effet, la plupart des champions de l’automédication proposent de multiples médicaments contre la toux sèche. Sauf que, sous une même marque, certaines formules sont tout à fait acceptables quand d’autres sont très critiquables.

Alcool et allergènes sont légion dans les antitussifs

Par ailleurs, nous avons relevé, dans les listes d’ingrédients, la présence de bon nombre de substances indésirables – comme de l’alcool, mais aussi des allergènes potentiels, à l’image de certains conservateurs ou colorants.

Pour soulager une toux sèche, pourquoi ne pas se contenter de sucer des confiseries (au miel, au citron, etc.) pour stimuler la production de salive, ou de consommer des boissons ? Deux moyens simples pour lubrifier et apaiser les muqueuses enflammées…

Exclusif ! Notre liste des médicaments dangereux

Se soigner sans ordonnance, pourquoi pas ? Encore faut-il que les médicaments proposés en pharmacie soient sans reproches ! Retrouvez dans notre nouveau hors-série la liste des médicaments que nos experts considèrent comme dangereux en automédication, et pourtant délivrés sans prescription médicale.

Source: 60 millions de consommateurs

Même catégorie

CANCER DU SEIN

CANCER DU SEIN

19 février 2017
MIT

MIT

12 février 2017